Communiqué de Presse - le 12 septembre 2007 Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Administrateur   
Mercredi, 05 Septembre 2007 11:08

Communiqué de Presse

COMITÉ de LIGNE Toulon—Les Arcs

À SOLLIÈS-PONT

Le 12 SEPTEMBRE 2007

Bilan positif à conforter

Il est indéniable que, grâce à la régionalisation, il y a eu des améliorations substantielles concernant le transport par TER. En effet d'un aller et retour vers Toulon et Marseille quotidien en 1978, nous avons maintenant à notre disposition cinq allers sur Toulon et six retours de Toulon, certains ayant leur terminus ou origine à Marseille.

Ces TER ne sont pas répartis uniformément sur la journée : quatre des allers sont groupés sur le matin, arrivée à Toulon de 7h à 8h16 et cinq retours dans l'après-midi sur une amplitude de temps plus importante : départ de Toulon de 16h15 à 19h40. À ces batteries matinales pour l'aller et d'après-midi pour le retour, s'ajoute un aller et retour pendant la pose de midi.

Comme on le remarque, il n'y aucune relation possible vers Saint Raphaël et la Côte d'Azur qui sont pourtant des pôles d'attraction importants, en particulier pour les communes comprises entre Carnoules et Les Arcs.

La Région, par l'intermédiaire du Conseil Régional, a beaucoup œuvré pour l'obtention de ce résultat obtenu grâce aux demandes successives des Associations et des voyageurs à travers les Comités de Lignes depuis novembre 2000.

Bilan entravé par les errements de la SNCF

En effet, la SNCF porte toute son attention sur les TGV et les TEOZ qui constituent pour elle des trains de prestige. Elle manifeste un mépris parfait pour les TER et pour les clients de ces derniers. Elle les accuse de freiner le développement des TGV, TEOZ et trains de fret. Elle utilise les TER comme variable d'ajustement de son trafic. C'est ainsi que les TER sont retardés ou carrément supprimés.

La Région reconnaît une situation catastrophique de 4000 suppressions de trains en six mois.

En cas de grève, les TER sont sacrifiés, quand bien même le personnel non gréviste pourrait assurer plus de trains. C'est un programme minimum qui est appliqué. Ce programme minimum ne peut convenir à beaucoup de voyageurs car il ne dessert que la grande gare la plus proche, Toulon dans notre cas. Et sous prétexte de ce service minimum qui ne sert qu'à une minorité, la SNCF refuse d'indemniser les voyageurs qui ont pris leur voiture. Cela est ressenti par les usagers comme de la spoliation.

Certains disent que les TER ne sont pas rentables. Il faut savoir que les TER ne coûtent rien à la SNCF. En effet ils sont intégralement financés par la Région qui finance également le matériel, les équipages des trains, parfois utilisés à tort dans les TGV, et le personnel des gares TER. D'ailleurs ces employés de guichet que la région finance, deviennent uniquement des vendeurs "Grandes Lignes" quand les guichets sont fermés lors des passages des trains (cas de Solliès-Pont en particulier), les clients des TER trouvant guichets clos. Ce qui constitue un détournement d'objectifs. Nous demandons que la Région étudie sérieusement cette situation.

La SNCF méprise ses clients TER et maintes fois nous en avons la preuve: exemple du 2 janvier 2007 où la SNCF n'a pris aucune disposition alors qu'elle savait dès 16 heures que le dernier TER à 21H28 (TER 17495) serait saturé. Elle a bloqué à Marseille ce TER vers Nice pendant près d'une heure et demie attendant que celui-ci se vide par lassitude des passagers. Ce cas n'est par isolé, le 18 juillet: la SNCF a abandonné sur le quai de la gare de Tende 70 voyageurs dont un bébé, sans aucune information et la Gendarmerie qui est intervenue n'a pu joindre la SNCF par téléphone.

L'absence de personnel en gare nuit gravement à la sécurité

La SNCF par souci de gain de productivité supprime le personnel dans les gares TER. Non seulement les clients ne peuvent plus être renseignés, mais en plus ils ne peuvent plus acheter leurs billets. Il y a des distributeurs automatiques de billets, mais ces derniers n'acceptent pas les chèques et s'ils savent donner un billet pour Tarbes et Perpignan, non desservies par TER depuis la gare de vente. ils ne peuvent même pas donner un billet pour toutes les gares desservies directement depuis la gare de départ, ni inclure un trajet TGV pour un trajet à longue distance dans la région.

L'agent de vente derrière le guichet aux heures de passages des trains est nécessaire. Il est utile non seulement pour la vente des titres de transport mais aussi pour la sécurité des personnes et par deux fois au moins, au Luc, il a évité des accidents graves de personne par son intervention, ce que ne sait faire la petite figurine entre les voies.

L'incident du 6 Août avec son chapelet d'incendies aurait pu être évité si le personnel de gare avait assuré des fonctions de surveillance : les détecteurs de boîtes chaudes du Muy n'ont pas signalé les gerbes d'étincelles émises par un train de fret. La machine ne pourra jamais remplacer l'homme. Rappelons que cet incident n'a pas brûlé que de la végétation mais aussi deux voitures et une maison.

Ce qu'attend l'Association des Voyageurs du Moyen Var

L'Association demande

- La régularité dans les circulations et le respect des horaires.

- La création d'un aller TER le matin, omnibus de Toulon à Saint Raphaël, puis direct jusqu'à Cannes avec retour le soir suivant le même schéma.

- Que les circulations à vide – haut-le-pied – entre Les Arcs et Toulon soient transformées, autant que faire se peut, en circulations commerciales TER avec arrêt à toutes les gares.

- Que la réouverture des gares de La Farlède et du Muy soient programmée et réalisée.

Mise à jour le Mercredi, 05 Septembre 2007 11:31
 
Make Text Bigger Make Text Smaller Reset Text Size
Actuellement en ligne
Nous avons 27 invités en ligne
Statistiques
Affiche le nombre de clics des articles : 1435745
Pour vos vacances
Loin des tumultes de la côte
Une villa en Centre Var
Villa
tél : 04 94 73 87 68
Près de l'abbaye cistercienne du Thoronet, concerts et chants. abbaye
Train Touristique Centre Var (le 19/01/2019)

Lors du dernier Veyn'art, notre autorail Caravelle X4567 est tombé en panne.
Après diagnostique, nous avons remplacé le "turbo" défectueux. L'autorail a été expertisé par la SNCF le 18 janvier 2019 sur l'étole de Veynes. Il est autorisé à rouler.Il nous faut encore refaire le plancher qui a été endommagé lors de l'incident.

À partir du 21 février 2019, l'ATTCV reprend ses circulations entre Carnoules et Brignoles.

Un picasso en automne

Trains Spéciaux Centre Var (màj 18/03/2019)
Trains spéciaux du Centre Var
Festival ferroviaire
festival 2012

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.

Commandes secrètes Microsoft

Tout savoir sur les
Microsoft Commande NET

Comment supprimer le parasite ISTARTSURF
ADWCleaner

Merci de votre aide

Malgré toute l'attention que nous portons à la rédaction de ce site, il se peut que des erreurs échappent à notre vigilance. Nous vous serions reconnaissant de nous le signaler par contacter-nous . Il se peut que quelques liens soient mal dirigés, merci de nous les signaler.

FNAUT Pays des Maures